@ Vincent Pontet
@ Vincent Pontet
précédent
  • @ Vincent Pontet
  • @ Vincent Pontet
  • @ Vincent Pontet
  • @ Vincent Pontet
suivant

LA VESTALE

de Gaspare Spontini

Créée en 1807 à Paris, La Vestale de Gaspare Spontini situe son action dans la Rome antique. La France de Napoléon Ier s'accomode bien du sujet : l'œuvre récolte un succès retentissant, et donne lieu presque immédiatement à une centaine de représentations. Par la suite, La Vestale a été portée par le talent de Maria Callas, qui a fait de Julia l'un de ses rôles fétiches dans les années 1950.

Le jeune et brillant chef d'orchestre Jérémie Rhorer, directeur musical du Cercle de l'Harmonie, prend les rênes de l'orchestre pour plusieurs représentations de La Vestale de Spontini au Théâtre des Champs-Élysées. À la mise en scène, on retrouve Eric Lacascade, qui fait ici ses premiers pas à l'opéra. Ne manquez pas la diffusion de l'événement le 23 octobre 2013, en direct sur medici.tv !

Le metteur en scène Eric Lacascade à propos de La Vestale :

Julia, femme victime, femme guerrière, femme révoltée, femme insoumise, révélée à elle-même par l'amour passion. La puissance de cette passion, la puissance de cette femme enflammée dépasse de loin toute époque. Soumise à un rituel ancestral dans lequel la femme est au service de Dieu et de l'homme, elle ose choisir la singularité de son amour, contre la loi divine, contre la loi de la cité. L'amour passion est un véhicule au service d'une émancipation. L'amour passion est un acte qui peut, à lui seul, faire trembler toute une nation. Sa puissance dépasse toute époque et ne s'inscrit dans aucune. C'est ainsi que je ne chercherai pas à représenter La Vestale en suivant les didascalies du livret, ni à en faire une œuvre contemporaine.

Un dispositif simple, un plateau nu tantôt brûlé par le soleil, tantôt plongé dans la demi-pénombre. Tantôt place publique où l'on fait la fête et où l'on exécute. Tantôt temple où en son milieu le feu sacré brûle et meurt. Dans cette simplicité, cette sobriété, nous serons au plus près du chant et du corps des chanteurs, éprouvant ainsi la force de leur conviction. Au plus près d'une action violente portée tant par les héros que par le peuple.

Car c'est cette présence du peuple, peuple de vestales, de prêtres, de guerriers, de citoyens, foule bigarrée et mélangée, toujours au bord de l'explosion qui fait aussi la puissance de l'œuvre.

 

 TELECHARGER :

Dossier de presse La Vestale

Livret de La Vestale

FRANCE MUSIQUE

VIDEOS :

Extrait 1

Extrait 2

Premières répétitions La Vestale

Jérémie Rhorer à propos de La Vestale


LIVRET  : D'ETIENNE DE JOUY Direction : Alessandro de Marchi Mise en scène : Eric Lacascade Décors : Emmanuel Clolus Costumes : Marguerite Bordat Lumières : Philippe Berthomé Dramaturgie : Daria Lippi Alexandra Deshorties : Julia Yann Beuron : Licinius Sylvie Brunet-Grupposo : La Grande Vestale Julien Dran : Cinna Jean Teitgen : Le Souverain Pontife Coproduction : Théâtre des Champs-Elysées / Théâtre de la Monnaie, Bruxelles